complément


complément

complément [ kɔ̃plemɑ̃ ] n. m.
• 1308; de l'a. fr. complir « remplir »; repris 1690; lat. complementum, de complere « remplir »
1Ce qui s'ajoute ou doit s'ajouter à une chose pour qu'elle soit complète. achèvement, couronnement. Le complément est intégré à la chose, le supplément est extérieur. Le dessert, complément du repas. Un complément d'information. Complément à un ouvrage imprimé ( addenda, 2. annexe, appendice) , à une lettre ( post-scriptum) , à un testament ( codicille) . Le complément d'une somme. appoint, différence, reste, 2. solde; soulte. Ajouter qqch. en complément.
2(1798) Gramm. Mot ou proposition rattaché(e) à un autre mot ou à une autre proposition, pour en compléter ou en préciser le sens. 1. régime. Mot (nom, pronom, infinitif) pouvant faire fonction de complément. Proposition complément. complétive. Complément d'une proposition principale, du verbe, d'un nom. Nature du complément : déterminatif, explicatif, complément d'objet ( transitif) , d'attribution, de circonstance ( circonstanciel) , d'agent (avec un verbe passif). Forme du complément : direct, indirect. Employer un verbe sans complément ( absolument) . Le complément indirect est introduit par une préposition.
3Math. Complément d'un ensemble. complémentaire. En numération à base fixe, Nombre qu'il faut ajouter à un autre pour obtenir la base. Complément à la base.
4Inform. , automat. L'autre valeur d'une variable binaire, 0 pour 1 et réciproquement. Prendre le complément. complémentation. Opérateur complément ou Complément : circuit qui effectue un complément.
5(1899; de l'all.) Biol. Substance complexe et thermolabile, composée de plusieurs protéines, présente dans le sérum et qui se fixe sur les anticorps dans les phénomènes immunitaires et dans l'hémolyse. alexine.
⊗ CONTR. Amorce, commencement; essentiel, principal; rudiment; 3. sujet.

complément nom masculin (latin complementum, de complere, remplir) Ce qui s'ajoute ou doit s'ajouter à quelque chose pour le compléter : Demander un complément d'enquête. Grammaire Mot ou proposition qui dépend d'un autre mot ou d'une autre proposition pour les compléter ou en préciser le sens. (On distingue traditionnellement le complément d'objet, direct [Il mange du pain] ou indirect [Il pense à ses parents], le complément d'attribution ou complément d'objet second (ou secondaire) [Il lui donne un livre], les compléments circonstanciels [Il est allé dimanche à la campagne].) Mathématiques En numération à base fixe, nombre déduit d'un nombre donné en retranchant à chaque chiffre de ce nombre un chiffre déterminé. Médecine Substance complexe du sérum et des liquides extracellulaires, qui possède notamment la propriété de se fixer sur les complexes antigènes-anticorps et de provoquer la lyse de certains antigènes. (Alors que les systèmes anticorps-antigènes sont innombrables, il semble n'exister qu'un seul complément qu'on retrouve dans la plupart des liquides organiques, et qui englobe neuf facteurs sériques.) ● complément (expressions) nom masculin (latin complementum, de complere, remplir) Complément familial, allocation versée sous conditions de ressources aux familles d'au moins trois enfants de plus de trois ans. Réaction de fixation ou de déviation du complément, réaction utilisant les propriétés du complément pour déceler un anticorps dans un liquide organique suspect en présence d'un antigène connu, et qui est particulièrement utilisée pour le diagnostic de la syphilis. ● complément (synonymes) nom masculin (latin complementum, de complere, remplir) Ce qui s'ajoute ou doit s'ajouter à quelque chose pour le...
Synonymes :
- supplément
- surcroît

complément
n. m.
d1./d Ce qui s'ajoute ou doit être ajouté à une chose pour la compléter. Verser un acompte et payer le complément à la livraison.
d2./d GEOM Complément d'un angle: ce qui manque à un angle aigu pour former un angle droit.
d3./d LING Mot ou groupe de mots relié à un autre afin d'en compléter le sens. Le complément indirect est relié au verbe par une préposition, contrairement au complément direct.
d4./d MED Chacun des facteurs qui, intervenant en cascade, développent l'activité des anticorps.

⇒COMPLÉMENT, subst. masc.
A.— Élément nécessaire devant être intégré à un ensemble pour former un tout complet, de manière que rien d'essentiel ou d'utile ne lui manque. Un complément indispensable; un complément d'information; le complément d'une chose.
1. [Le tout est un inanimé concr.] Le complément d'une somme. Synon. reste. S'il n'a pas toute la somme, son ami Alfred lui prêtera le complément (A. DUMAS Père, Mme de Chamblay, 1863, IV, 4, p. 67). Le complément d'un ouvrage (cf. appendice). Imprimer comme complément et suite de l'ouvrage les rôles de l'armée d'Italie (LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 836). Un complément de toilette (cf. accessoire). La boîte à mouches, dernier complément de toilette indispensable à cette époque pour quelqu'un qui se piquait d'élégance (T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 105) :
1. Aucune puissance moderne soucieuse de son indépendance ne peut se permettre d'être absente de la course à l'énergie nucléaire, complément trop coûteux aujourd'hui mais sans doute indispensable demain, de la production d'énergie à partir des sources classiques.
GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 254.
2. [Le tout est un inanimé abstr.] Un complément de culture, de formation. Le foie filtre un dissolvant nécessaire au complément de la digestion intestinale (CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 421).
3. [Le tout est un animé ou un aspect d'animé] :
2. ... formé du même sang que Lucile, j'étais né comme elle pour me tourmenter et me détruire; (...) jeune homme passionné, la nature me forçait à chercher hors de moi le complément de mon existence et (...) si ma sœur m'offrait les plus beaux traits d'une femme, je ne la voyais que comme un ange.
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 727.
4. De complément. Qui sert de complément.
Spéc., ARM., vx. [Av. la Première Guerre mondiale] Officier de complément. Synon. officier de réserve; anton. officier de carrière, de l'armée active. L'officier de carrière risque de se voir préférer, au jour de la guerre, l'officier de complément (FOCH, Mémoires, t. 1, 1929, p. VIII).
B.— Spécialement
1. MATHÉMATIQUES
ALG. Complément algébrique. ,,Mineur d'un déterminant précédé de son signe`` (Lar. encyclop. 1961).
ARITHMÉTIQUE
Complément (arithmétique) d'un nombre. Nombre qu'il faut ajouter à un nombre entier pour obtenir la puissance de 10 immédiatement supérieure à celui-ci. Synon. nombre complémentaire :
3. Toute conception est donc comme une fraction qui n'a de sens que rapportée à l'unité totale et qui appelle le complément d'une autre fraction.
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 111.
Complément d'un logarithme. ,,On ne retranche pas un logarithme d'un autre, on préfère lui ajouter son cologarithme, c.-à-d. son complément`` (QUILLET 1965, s.v. logarithme, p. 2698; attesté aussi ds Lar. 19e-20e).
GÉOM. Complément d'un angle. Angle qu'il faut ajouter à un angle aigu pour obtenir un angle droit (cf. P. PAINLEVÉ, Leçons sur la résistance des fluides non visqueux, 1930, p. 43). Synon. angle complémentaire. Complément d'un arc. Arc qu'il faut lui ajouter pour obtenir un arc de 90 degrés, soit un quart de circonférence (cf. ÉLIE DE BEAUMONT, Rapport sur les progrès de la stratigraphie, 1869, p. 522). Synon. arc complémentaire.
MATH. MOD.
♦ [Dans la théorie des ensembles] Complément d'un ensemble (cf. complémentaire B 3 et complémenter, ex.; attesté ds Lar. encyclop. Suppl. 1968).
♦ [Dans les systèmes] ,,Nombre qu'il faut ajouter à un autre pour obtenir la base`` (BALAY 1971). Soustraction par addition des compléments à 9 (E.-C. BERKELEY, Cerveaux géants, 1957, p. 251).
2. ASTRON. Complément (de hauteur) d'un astre. Distance angulaire d'un astre au zénith, distance qu'il faut ajouter à sa hauteur au-dessus de l'horizon pour obtenir un arc de 90 degrés (cf. A. DANJON, Cosmographie, classe de math., 1948, p. 53).
3. MUS. Complément d'un intervalle. Intervalle qu'il faut ajouter à un autre pour obtenir l'octave. Le complément de la quinte est la quarte (Ac. Compl. 1842). Dans le Freyschütz le la pizzicato des contrebasses (...) doit sa résonance sinistre à l'accord de septième diminuée dont il forme le complément au grave (GEVAERT, Traité d'instrumentation, 1885, p. 70).
4. CIN. Complément de programme. Film de court métrage (actualités, documentaire, dessin animé par exemple) précédant généralement le grand film et dont l'ensemble constitue une séance complète (cf. École techn. du cin. par corresp., 1re éd., cours n° 1, s.d. [vers 1944], p. 24; attesté ds Lar. encyclop. Suppl. 1968).
C.— GRAMM. et LING.
1. Mot ou groupe de mots de nature substantivale mis en relation de subordination immédiate avec une unité signifiante pour en compléter ou en préciser le sens. Complément du nom ou du pronom, de l'adjectif, de l'adverbe, du verbe. Le mot « désirer », employé seul, sans explication, sans complément d'aucune sorte, ne présente pas de sens intelligible (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 83) :
4. Il y a donc dans toutes les langues, une ou deux exceptées, des prépositions telles que nous les connaissons en français, dont la fonction est d'unir un nom ou un adjectif, à un autre nom qui lui sert de complément.
DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, Gramm., 1803, p. 116.
Complément d'objet. Complément dont la fonction est d'indiquer l'objet auquel aboutit l'action exprimée par un verbe transitif :
5. ... les divers modes du penser s'expriment par un verbe transitif qui appelle un complément d'objet. Je perçois quelque chose, je désire, je veux quelque chose. C'est l'originalité du penser de se rapporter à un objet; ce rapport hors série nous interdit de transplanter de la physique à la psychologie les catégories qui régissent le rapport d'objet à objet.
RICŒUR, Philos. de la volonté, 1949, p. 42.
Complément direct. Complément relié directement, c'est-à-dire sans préposition, au mot complété. Complément indirect. Complément relié indirectement, c'est-à-dire par l'intermédiaire d'une préposition, au mot complété.
SYNT. Complément d'agent, d'attribution, circonstanciel, déterminatif, prédicatif.
2. P. anal. Proposition fonctionnant comme complément ou comme unité complétée. Proposition complément (cf. complétive), complément d'une proposition.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. 1308 « réalisation, accomplissement » (AIMÉ DU MONT CASSIN, Ystoire de li Normant, éd. Bartholomaeis, Rome 1935, VII, 14 : venir a complement) — XVIe s., Carloix ds LITTRÉ; 2. 1347 « ce qui complète quelque chose » (Ord., II, 285 ds GDF. Compl. : complement de petite monnoie); 1690 géom. (FUR.); 1747 gramm. (Abbé GIRARD, Vrais principes de la lang. fr. cité par J.-C. CHEVALIER, Naissance de la notion de complément dans la gramm. fr., Genève, 1968, p. 681; v. aussi p. 719); 1753 mus. complément d'un intervalle (Encyclop. t. 3). Empr. au lat. class. complementum « ce qui complète » de complere « remplir, achever, parfaire ». Fréq. abs. littér. :361. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 647, b) 412; XXe s. : a) 381, b) 531.

complément [kɔ̃plemɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1308 (de l'anç. franç. complir « remplir »); repris 1690; du lat. complementum, de complere « remplir ».
1 Ce qui s'ajoute ou doit s'ajouter à une chose pour qu'elle soit complète. Achèvement, couronnement. || Le complément est intégré à la chose, le supplément est extérieur. || Le dessert, complément du repas. || Demander un complément d'information. || Complément à un ouvrage imprimé ( Addenda, annexe, appendice), à une lettre ( Post-scriptum), à un testament ( Codicille). || Le complément d'une somme. Appoint, reste, solde; soulte.
1 Ce n'est pas (…) une partie essentielle du sacrement (…) elle n'est que le complément (…) le sacrement, sans cela, pourrait subsister.
Bourdaloue, Pensées, in Littré.
2 (…) l'idée, pour s'achever et trouver sa forme, a besoin des compléments et des accroissements que lui fournissent les esprits voisins.
Taine, Philosophie de l'art, t. I, I, II, 3, p. 60.
Complément de programme (au cinéma) : court métrage (généralement projeté avant le film).
2 (1747). Gramm. Mot (de fonction substantive) ou proposition qui se rattache à un autre mot ou à une autre proposition, et que l'on analyse comme de nature à en compléter ou en préciser le sens. Régime. || Mot (nom, pronom, infinitif) pouvant faire fonction de complément.(Appos.). || Proposition complément. Complétive. || Le complément d'une proposition principale, du verbe, d'un nom. || Nature du complément : déterminatif, explicatif, complément d'objet, d'attribution, de circonstance, d'agent (avec un verbe passif). || Forme du complément : complément direct, indirect. || Mot-outil introduisant un complément indirect. Préposition.
3 (…) on appelle aujourd'hui « complément direct » tout complément rattaché directement au mot complété, c'est-à-dire sans mot-outil. C'est à une construction que se rapporte désormais cette appellation. De sorte qu'un complément direct peut être un complément d'objet : une mère gronde son enfant, elle ne le bat pas; mais un complément direct peut être aussi tout à fait autre chose qu'un objet. Ainsi : il empoisonne l'ail, il a couru vingt pas, elle va le matin à la clinique.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, IX, II, 1, p. 300.
3 Arithm. || Complément arithmétique : nombre qu'il faut ajouter à un nombre entier pour obtenir la puissance de 10 qui lui est immédiatement supérieure.(1690). Géom. || Complément d'un angle : ce qu'il faut ajouter pour obtenir un angle droit.Math. (théorie des ensembles). || Complément d'un ensemble (inclus dans un ensemble E), ensemble des éléments de E qui n'appartiennent pas à cet ensemble. Complémentaire.
En numération à base fixe, Nombre qu'il faut ajouter à un autre pour obtenir la base (complément à la base).
Astron. || Complément (de hauteur) d'un astre, sa distance angulaire au zénith.
(1753). Mus. || Complément d'un intervalle, ce qui lui manque pour faire l'octave.
4 (1904, in Rev. gén. des sc., no 13, p. 637). Biol. Substance protidique complexe du sérum sanguin, qui joue un rôle essentiel dans les réactions entre antigènes et anticorps dans le processus de l'immunité.Syn. (vieilli) : alexine.
CONTR. Acompte, amorce, commencement. — Essentiel, principal. — Rudiment. — Sujet.
DÉR. Complémentaire, compléter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • complement — COMPLEMÉNT, complemente, s.n. 1. Ceea ce se adaugă la ceva spre a l întregi; complinire. 2. Parte secundară a propoziţiei care determină un verb, un adjectiv sau un adverb. 3. Substanţă de natură proteică prezentă în serul normal şi care… …   Dicționar Român

  • Complement — Complément Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Complément à 2 — Complément à deux Le complément à deux est une représentation binaire des entiers relatifs qui permet d effectuer les opérations arithmétiques usuelles naturellement. bit de signe 0 1 1 …   Wikipédia en Français

  • complement — COMPLEMENT. s. m. Ce qui s ajoute à une chose pour lui donner sa perfection. On dit en Théologie, Complément de béatitude, pour exprimer Le comble de la beatitude. La résurrection des corps sera le complément de la béatitude des Saints.Complément …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • complement — n Complement, supplement are comparable both as nouns meaning one thing that makes up for a want or deficiency in another thing and as verbs meaning to supply what is needed to make up for such a want or deficiency. Complement implies a… …   New Dictionary of Synonyms

  • Complement — Com ple*ment, n. [L. complementun: cf. F. compl[ e]ment. See {Complete}, v. t., and cf. {Compliment}.] 1. That which fills up or completes; the quantity or number required to fill a thing or make it complete. [1913 Webster] 2. That which is… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • complement — complement, compliment, complementary, complimentary 1. Complement and compliment each function as noun and verb; in pronunciation they are largely indistinguishable except that in the verbal function compliment has a fuller i sound in its second …   Modern English usage

  • Complement — (v. lat. Complementum), 1) Ergänzung; 2) (Math.), C. einer Größe ist im Allgemeinen das, was zu dieser addirt werden muß, um ein gewisses Ganze zu erhalten. Complement eines Winkels od. Kreisbogens ist beziehungsweise derjenige Winkel od. Bogen,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • complement — ► NOUN 1) a thing that contributes extra features to something else so as to enhance or improve it. 2) the number or quantity that makes something complete. 3) a word or words used with a verb to complete the meaning of the predicate (e.g. happy… …   English terms dictionary

  • Complement a un — Complément à un Le complément à un est l opération qui inverse la valeur de chacun des bits d un nombre binaire. Il est la première étape du complément à deux. Exemple Ce document provient de « Compl%C3%A9ment %C3%A0 un ». Catégorie :… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.